Logo
 
Valorisation de la rechercheLa valorisationLe lexique de la valorisation

Le lexique de la valorisation

Le terme valorisation a une portée différente selon les auteurs et, par le fait même, regroupe différentes activités de mise en valeurs des connaissances produites par les chercheurs. Nous vous présentons ici quelques termes utilisées par des groupes, des organismes ou des institutions qui portent un intérêt à la valorisation.

 

B
D
E
F
G
H
J
K
N
O
P
Q
R
S
U
W
X
Y
Z
 
(Page 1 de 2)
Terme
Définition

Acquisition et transfert des connaissances

Pour l’Agence de santé publique du Canada, l'acquisition et le transfert des connaissances font référence au continuum des activités qui s'y rattachent :

  • collecte d'information, notamment la recherche, notamment la recherche, la surveillance et l'examen des meilleures pratiques;
  • analyse et synthèse des connaissances acquises;
  • accès aux données en vue de la meilleure utilisation possible par les gens qui en ont besoin.
Ce processus favorise des prises de décisions reposant sur les meilleures preuves disponibles.

Application des connaissances

Pour les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC), l'application des connaissances (AC) est défini comme un processus dynamique et itératif qui englobe la synthèse, la dissémination, l’échange et l’application conforme à l’éthique des connaissances dans le but d'améliorer la santé des Canadiens, d'offrir de meilleurs produits et services de santé et de renforcer le système de santé.

Commercialisation

Terme désignant le processus qu’empruntent les résultats de recherche lorsque les acteurs de l’organisation innovante leur ajoutent une valeur commerciale. En d’autres termes, il s’agit d’une valorisation commerciale des résultats de recherche.

Commercialisation de la recherche universitaire

Pour le Conseil de la science et de la technologie (CST), c’est l’exploitation commerciale de toutes les formes de création protégées par les droits de propriété intellectuelle – brevets, marques de commerce, droits d’auteur, dessins industriels, topographies de circuits intégrés, protection des obtentions végétales – et l’exploitation de l’expertise des chercheurs universitaires (leurs savoirs et savoir-faire) découlant des travaux de recherche réalisés dans tous les secteurs disciplinaires.

Courtage de connaissances

Pour la Fondation canadienne de la recherche sur les services de santé (FCRSS), le courtage de connaissances vise à créer des liens entre les chercheurs et les décideurs de façon à faciliter l'interaction entre eux. Ils peuvent ainsi mieux comprendre les objectifs et la culture professionnelle propres à chacun. Ils pourront aussi s'influencer mutuellement dans leur travail, créer de nouveaux partenariats et favoriser l'utilisation des données probantes de la recherche. Le courtage a pour but d'appuyer la prise de décision fondée sur les données probantes dans l'organisation, la gestion et la prestation des services de santé.

Innovation

Pour le Conseil de la science et de la technologie (CST), au sens large l’innovation est un changement qui conduit à des améliorations. Elle vise la conversion des nouvelles connaissances en bénéfi ces économiques et sociaux. On observe des innovations technologiques, des innovations sociales ou organisationnelles, des innovations dans le secteur public ou dans le secteur privé, des innovations en éducation, en santé, en fi nance, etc. La différence entre l’innovation et l’invention réside dans la mise en oeuvre. Il y a innovation lorsque le nouvel élément commence à être utilisé, et non au moment de sa conception.

Innovation de services

Pour le Conseil de la science et de la technologie (CST), l’innovation de services porte sur des nouveaux services ou services significativement améliorés, ainsi que les méthodes de production ou de livraison de services nouvelles ou significativement améliorées qui ont été accomplies.

Innovation organisationnelle

Pour le Conseil de la science et de la technologie (CST), l’innovation organisationnelle est la mise en place de structures sensiblement modifiées dans l’organisation, mise en oeuvre de techniques avancées de gestion et adoption d’orientations stratégiques nouvelles ou sensiblement modifiées (il est à noter que l’innovation organisationnelle est parfois incluse dans l’innovation sociale).

Innovation sociale

Pour le Conseil de la science et de la technologie (CST), l’innovation sociale recouvre toute nouvelle approche, pratique ou intervention, ou encore un nouveau produit mis au point pour améliorer une situation ou résoudre un problème social et ayant trouvé preneur dans des institutions, des organisations et des communautés.

Innovation technologique

Pour le Conseil de la science et de la technologie (CST), l’innovation technologique est un nouveau produit ou nouveau procédé, ainsi que les modifications technologiques importantes de produits et de procédés améliorant les conditions de la production industrielle dans un domaine déterminé.

 
(Page 1 de 2)