Logo
 

À la une

Cara TannenbaumCara Tannenbaum nommée directrice scientifique de l'Institut de la santé des femmes et des hommes des IRSC



Les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) ont annoncé aujourd'hui la nomination de Cara Tannenbaum au poste de directrice scientifique de l'Institut de la santé des femmes et des hommes des IRSC.

 

En tant que directrice scientifique de l'Institut de la santé des femmes et des hommes des IRSC, Cara Tannenbaum travaillera avec les chercheurs et les intervenants canadiens qui s'intéressent à la recherche sur le genre, le sexe et la santé afin d'établir les priorités, d'envisager les possibilités de financement, de bâtir des partenariats et de transposer les données de recherche afin d'améliorer la santé des Canadiens. Enfin, à titre de membre de la direction des IRSC, elle participera à l'établissement et à la mise en œuvre des orientations stratégiques des IRSC.

 

 Pour en savoir plus, consultez la nouvelle

Nouvelles

Sondage international : les Québécois refusent Énergie-Est alors que les...

20. novembre 2014 | udemnouvelles@umontreal.ca (COMMUNIQUÉ)

D’où vient l’électricité statique et pourquoi cause-t-elle des chocs?

18. novembre 2014 | udemnouvelles@umontreal.ca (Journal FORUM)

Violence verbale en milieu de travail : est-ce les hommes ou les femmes qui sont...

18. novembre 2014 | udemnouvelles@umontreal.ca (Communiqué)

Sept ans au Vietnam

17. novembre 2014 | udemnouvelles@umontreal.ca (Journal FORUM)

Roberto Araya étudie le rôle des épines dendritiques dans la mémoire

17. novembre 2014 | udemnouvelles@umontreal.ca (Journal FORUM)

Trop de stress, la santé flanche

17. novembre 2014 | udemnouvelles@umontreal.ca (Journal FORUM)

«Smart drugs» chez les étudiants: symptôme de la société de performance?

17. novembre 2014 | udemnouvelles@umontreal.ca (Journal FORUM)

Quand le sommeil révèle les outrages du temps

17. novembre 2014 | udemnouvelles@umontreal.ca (Journal FORUM)

Calendrier

Zoom sur

Smart drugs chez les étudiants: symptôme de la société de performance?

Johanne Collin étudie les motifs culturels liés à la prise de psychotropes chez les étudiants d'université. Image : BdeV


C'est l'une des hypothèses qu'entend vérifier Johanne Collin, sociologue, historienne et professeure à la Faculté de pharmacie de l'UdeM, dans une recherche qu'elle mène et dont elle a présenté le cadre à l'occasion d'un séminaire de l'IRSPUM.

Le chiffre

6,4 M$

 

Sanderling et Univalor annoncent un financement de 6,4 millions $ pour le traitement de l'hypercholestérolémie

Source : UdeMNouvelles 

Zoom sur

Coûts publics des soins de santé : les défis du vieillissement démographique



Des chercheurs de l'UdeM ont constaté que les coûts reliés à l'utilisation des soins de santé augmentent selon le nombre d'incapacités