Logo
 

Conflits d'intérêts en recherche

Les conflits d’intérêts peuvent se présenter en diverses circonstances de la vie académique et universitaire. En recherche, ils concernent plus particulièrement les conditions et les facteurs pouvant mettre en péril l’indépendance, la neutralité et le jugement scientifique éclairé des chercheurs et des autres personnes associées aux travaux de recherche. Les conflits d’intérêts peuvent aussi prendre la forme de conflits d’engagements et de conflits de responsabilités.

 

Dans tous les cas, les conditions générant de telles exigences contradictoires sont de nature à compromettre éventuellement l’intégrité en influençant la conception ou la réalisation de la recherche ou encore l’analyse et l’interprétation des résultats en découlant.

 

Considérant qu’une prévention et une gestion efficace des conflits d’intérêts en recherche réduit ces risques, l’Université de Montréal s’est dotée, en 1993, d’un Règlement sur les conflits d’intérêts qui a récemment été révisé de façon à inclure les étudiants de tous les cycles engagés dans des activités de recherche.

 

L’application de ce règlement relève au premier chef du vice-recteur aux ressources humaines et à la planification, mais la vice-rectrice à la recherche, à la découverte, à la création et à l’innovation peut être appelé à intervenir dans des dossiers mettant en jeu des conflits d’intérêts ayant des incidences sur la conduite de la recherche.

 

Tous les membres du corps enseignant et du personnel administratif et de soutien de l'Université de Montréal, de même que plusieurs groupes d’étudiants ont l’obligation de déclarer annuellement les activités susceptibles de les placer dans des situations de conflits d'intérêts (CI). Ces personnes sont toutes visées soit par le Règlement sur les conflits d'intérêts de l’Université de Montréal, soit par les exigences des organismes subventionnaires canadiens et américains. Pour plus d'informations, consulter le site sur les conflits d'intérêts.