Logo
 

Nos interlocuteurs au sein de l’Université

Dans le cadre de sa mission et dans le but de réaliser pleinement son mandat, le BRDV est appelé à travailler, de près ou de loin, avec divers services et unités à l’interne, dont les suivants :

 

Il assiste la direction, les corps universitaires, les facultés, les départements et les services administratifs dans toute affaire à caractère juridique. Le BAJ soutient le BRDV dans ses fonctions, notamment par le biais de révisions des ententes contractuelles, d’avis juridiques, de préparation des documents à soumettre à l’approbation du Comité exécutif, etc.

Il conseille la direction, les facultés, les départements et autres unités afin de favoriser l’atteinte de leurs objectifs respectifs et de soutenir l’image de marque de l’Université de Montréal, notamment par le biais de conseils en matière de communication, des relations avec les médias, des communications avec la communauté. Le BRDV collabore avec le BCRP notamment quant il s’agit de diffuser des nouvelles relatives au financement de la recherche.

Elle assure de nombreux services, tels que les suivants : service de la paye, émission des chèques et des relevés annuels, service de production de rapports financiers, de gestion des comptes, service d’approvisionnement et service des comptes à payer, etc. La DF est l’interlocuteur privilégié du BRDV en ce qui concerne l’ouverture des comptes de recherche, la facturation et la production de rapports financiers.

Son mandat est de fournir un parc immobilier qui tienne compte des besoins évolutifs de la communauté universitaire. Dans le cadre des projets financés par la Fondation canadienne pour l’innovation (FCI), le BRDV travaille de concert avec le Bureau de planification et gestion des espaces qui coordonne les travaux de construction ou de rénovation des projets, en lien avec la Division gestion de projets et ingénierie qui gère toutes les étapes de la réalisation. À noter, par ailleurs, que la Division des opérations apporte son aide pour la location de salles et l’organisation d’événements de diffusion de la recherche.

Elle a notamment pour but d’encourager l’internationalisation des unités académiques, de prioriser l’internationalisation des cycles supérieurs, d’encourager les plans d’action à caractère structurant et institutionnel, de valoriser l’interdisciplinarité, de soutenir les projets internationaux mis en œuvre hors du cadre des programmes existants et de faire de l’internationalisation une responsabilité collective.

Le BRDV et la DRI ont plusieurs mandats communs dans leur sphère d’activité respective. Le BRDV est responsable des projets de recherche, et ce, même quand ils sont financés par des organismes internationaux, tandis que la DRI est responsable des autres types de financements issus d’organismes internationaux (entente-cadre entre pays, enseignement, déplacement, échange, coopération, etc.).

Il est chargé des opérations administratives liées à la gestion des dons qui permettent de soutenir directement de nombreux programmes et initiatives liés à l’enseignement, aux services aux étudiants et à la recherche. Le Fonds de dotation est composé de plus de 500 fonds personnalisés destinés à appuyer les activités d’enseignement et de recherche, notamment le financement de chaires dotées. Le BRDV et le BDRD sont appelés à interagir concernant le financement de la recherche par le biais de fonds personnalisés capitalisés.

Ses objectifs sont de soutenir autant l'enseignement que l'apprentissage ainsi que soutenir le travail collaboratif autant pour l'enseignement que la recherche, de promouvoir l'acquisition des compétences technologiques et informationnelles, de tenir compte du volet interactif et sociétal de l'expérience universitaire et d'assurer l'arrimage entre l'environnement technologique des étudiants et celui de l'Université.

Il est responsable de mieux arrimer la gestion du personnel enseignant à la mission de l’Université.Les catégories de personnel enseignant visées par ses activités sont les suivantes: les professeurs, les chercheurs, les attachés de recherche, les chargés de cours, les chargés de clinique, les chargés de formation pratique, les superviseurs de stage, les assistants de recherche et les auxiliaires d’enseignement et de recherche. Plusieurs des catégories de personnel énumérées ci-dessus sont directement liées au financement de la recherche.

Il est responsable de la cueillette, de l’organisation et de l’analyse d’informations sur l’Université de Montréal dans une optique d’aide à la prise de décisions et à la planification. Il répond prioritairement aux besoins de la direction et des grands corps universitaires, puis des demandes provenant des facultés. À ces fins, le BRI élabore des bases de donnéesrelatives à des problématiques institutionnelles. Ainsi, le BRI est amené à colliger plusieurs informations sur les activités de recherche menées par les chercheurs de l’Université de Montréal.

La Section santé et sécurité au travail encadre la présence et l’utilisation des matières dangereuses à toutes les étapes de leur acquisition jusqu’à leur élimination.

La Direction des bibliothèques développe et maintient d'importantes collections afin de répondre aux besoins de l'enseignement et de la recherche à l'Université. Les chercheurs peuvent profiter de l’expertise des bibliothécaires spécialisés par discipline pour exploiter ces ressources et accéder à celles qui ne seraient pas disponibles localement. Les bibliothèques favorisent également le rayonnement de l’Université et de ses chercheurs par le biais du dépôt institutionnel Papyrus dans lequel sont diffusés notamment les thèses et mémoires des étudiants.

Elle développe et maintient les infrastructures technologiques et les systèmes d’information de gestion, soutient les utilisateurs des technologies, aide à l’intégration des technologies aux activités d'enseignement, d'apprentissage et de recherche, et au traitement numérique de l’information. La DGTIC soutient notamment tous les utilisateurs des TIC, que ce soit pour la recherche, le traitement, la publication et la diffusion de l'information (p. ex. service de logithèque). De plus, elle met à jour et renforce les infrastructures informatiques et de télécommunications de même que les ressources humaines spécialisées, pour les mettre au service de la recherche et de la diffusion de la recherche.

Elle est responsable, entre autres, de l’embauche de plusieurs catégories de personnel de recherche associées au personnel technique et professionnel, tels les techniciens de laboratoire, les techniciens de recherche et les agents de recherche.

Dans chacune des facultés, les vice-décanats à la recherche sont des interlocuteurs de premier ordre pour les professeurs et les chercheurs en ce qui a trait au soutien à la recherche.