Logo
 

Soutien post-approbation et visite d'installations

Soutien post-approbation

Dans une optique d'aide aux équipes de recherche et d’enseignement, le CDEA a développé un programme de soutien post-approbation (SPA) pour les protocoles autorisés faisant appel à l’utilisation d’animaux en recherche et en enseignement.

 

OBJECTIF DU SPA

L’objectif premier du programme de SPA est de vérifier que le bien-être et la santé des animaux destinés à la recherche et à l’enseignement soient maintenus à un niveau élevé, en aidant les équipes de recherche et d’enseignement à bien maîtriser les procédures effectuées sur les animaux. L’équipe en charge du SPA travaille de concert avec les professeurs responsables et les utilisateurs d’animaux pour s’assurer que les manipulations soient faites dans les règles de l’art, dans le respect du protocole autorisé.

 

CATÉGORIES DE SPA

Les visites de SPA

Membres SPA : un vétérinaire, le coordonnateur et un chercheur-membre au besoin.

Déroulement : un ou plusieurs protocoles seront sélectionnés pour recevoir une visite de SPA. Les critères de sélection sont les suivants : protocoles invasifs (catégorie D) ou nouveaux protocoles de catégorie C ou plus.

Au moins trois semaines à l’avance, le coordonnateur avisera le professeur et un choix de dates lui sera alors proposé. Lors de la visite, les utilisateurs d’animaux seront invités à faire la démonstration de manipulations sélectionnées ou à présenter une vidéo des procédures effectuées dans le cadre du protocole visé. L’équipe SPA observera alors les manipulations de façon discrète. Au besoin, le nombre de membres de l’équipe SPA assistant aux procédures en direct peut être plus restreint, afin de tenir compte de l’espace disponible et du niveau d’aise du manipulateur.

À l’issue de la rencontre, l’équipe SPA discutera avec les utilisateurs présents des observations qui auront été faites afin de valider les points notés (positifs et à améliorer) et de bien expliquer, s’il y a lieu, les aspects à corriger. Un rapport officiel de visite sera transmis au professeur responsable et à son équipe par le coordonnateur du CDEA.           

Le SPA en continu

Ce soutien est effectué dans le cadre du travail régulier des membres du personnel des animaleries (Division des animaleries et animalerie des pavillons Jean et Marcelle Coutu).

Le SPA exceptionnel

Ce soutien est effectué dans le but de trouver, de concert avec le professeur responsable, la solution à une problématique majeure et/ou récurrente.

 

Pour obtenir plus de renseignements à ce sujet, veuillez consulter le bulletin CDEA en bref février 2015 sur le SPA.

Visite des laboratoires de recherche et des animaleries

Le Conseil canadien de protection des animaux (CCPA) recommande que le comité d'éthique visite au moins une fois par année toutes les installations où il y a hébergement ou utilisation d'animaux en recherche et en enseignement.

 

Le responsable de l'animalerie et l'équipe de recherche sont avisés plusieurs semaines à l'avance, et un sous-comité du CDEA procède à la visite des installations. Si le professeur responsable ne peut être présent, un utilisateur d'animaux de son laboratoire peut le remplacer pour répondre aux questions du CDEA. Les critères d'observation incluent la vérification du protocole, l'environnement de travail, la gestion de l’emplacement et de l’équipement, la qualité des soins apportés aux animaux, le nettoyage et la désinfection, etc. Les responsables des installations doivent répondre, par écrit, à toute recommandation émise par le CDEA.

 

Au besoin, les membres du CDEA peuvent procéder à des visites plus fréquentes des installations afin d'assurer la mise en application des recommandations des rapports de visite ou le suivi des protocoles qui ont soulevé des questionnements lors de leur examen. Ces visites peuvent être réalisées par le président du CDEA ou un délégué, accompagné ou non par d'autres membres du comité ou du personnel affecté au soin des animaux.

Vers le haut