Logo
 

À la une


Bientôt un vaccin contre les cancers

Claude Perreault, professeur titulaire, faculté de médecine, département de médecine


Et si les cancers pouvaient être traités par une simple stimulation de notre système immunitaire? L’idée semble trop belle. Pourtant, l’équipe du Dr Claude Perreault, chercheur à l’Institut de recherche en immunologie et en cancérologie (IRIC) de l’Université de Montréal, professeur à la Faculté de médecine de l’UdeM et hématologue à l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont, travaille très sérieusement à ce projet. Et ses découvertes sont impressionnantes… D’ici 10 ans, un vaccin universel pourrait nous immuniser contre la plupart des cancers!


«Oui, j’y crois, dit-il. On ne pourra pas traiter tous les cancers, mais certainement une grande majorité de ceux-ci.»

Une étude réalisée dans son laboratoire par une étudiante de troisième cycle en biologie moléculaire, Céline Laumont, est porteuse d’espoir. Les résultats obtenus pourraient permettre d’augmenter l’activité antitumorale des lymphocytes T. «Ces cellules immunitaires constituent une arme redoutable contre les cancers, puisqu’elles gardent en mémoire toutes les cellules anormales rencontrées et qu’elles peuvent vivre éternellement en se transformant en cellules souches, indique Claude Perreault. D’où l’idée d’accroître leur activité antitumorale grâce aux peptides qui stimulent leur production.»

 

Pour en savoir plus : udemnouvelles

Calendrier

Le chiffre

2

Deux étudiants-chercheurs étoiles des FRQ, pour le mois de février, proviennent de l'UdeM : Manuel Helbig, étudiant au doctorat en géographie et Daria Dyakonova, étudiante au doctorat en histoire. Toutes nos félicitations!

Source : FRQ

Zoom sur

Des galets cassés donnent des indices sur les rites funéraires paléolithiques

Julien Riel-Salvatore, professeur agrégé, faculté des arts et des sciences - département d'anthropologieL’intention pourrait avoir été de «tuer» les outils en les «déchargeant de leur pouvoir symbolique», puisque ces objets avaient été en contact avec des morts, explique le coauteur de l’étude Julien Riel-Salvatore, professeur agrégé d’anthropologie à l’UdeM, qui a dirigé l’excavation sur le site d’où proviennent les galets.

Zoom sur

Un objet similaire à une comète pollue l’atmosphère d’une naine blanche

Patrick Dufour, professeur adjoint, faculté des arts et des sciences - département de physiquePatrick Dufour, professeur au département de physique, fait partie d'une équipe internationale d'astronomes qui a pu observer des phénomènes uniques concernant un objet semblable à une comète.